Les paris sportifs en augmentation générale de 44%

Les comparaisons entre le deuxième trimestre 2013 et celui de 2014 ont rapporté une hausse importante de 44 % des mises dans les paris sportifs.

88 millions de plus par rapport à 2013

Le monde des paris sportifs a connu entre le second trimestre 2013 et celui de 2014 un rebondissement impressionnant qui marquera son histoire. La hausse touche essentiellement la valeur des mises. En effet, elle est évaluée à 88 millions d’euros pendant seulement le semestre 2014 pour aboutir à 286 millions d’euros, comparée à celle de 2013 qui faisait alors moins de 200 millions d’euros. En pourcentage, les mises ont subi une augmentation de 44 % entre ces deux périodes.

La Coupe du Monde, première mise en cause

La situation a été prévisible quant à la participation massive des joueurs aux paris sportifs lors de la période de la Coupe du Monde. Toutefois, personne n’a pu se douter que la hausse serait aussi importante. En effet, pendant les trois premières semaines de compétition, les mises ont déjà atteint plus de 62 millions d’euros. Le taux de participation a été la plus forte pendant cette période, aussi bien pour les paris en bonus que ceux qui ont été effectués hors bonus.

Une hausse généralisée dans le domaine des paris sportifs

Sans la présence de la Coupe du Monde, les chiffres démontrent que c’est tout l’univers des paris sportifs qui ont connu une recrudescence. La hausse a donc été retrouvée d’une manière générale, à raison de 11 %. Les deux principales disciplines concernées sont le rugby et le basketball qui ont vu leurs enjeux augmenter, ce qui a incité les parieurs à engager plus de jeu.

Des efforts marketing effectifs

Les opérateurs de paris sportifs ont fortement misé sur la stratégie marketing pour refluer la hausse dans les mises des joueurs. En effet, les produits publicitaires en tous genres ont été multipliés lors de l’année 2014 toute entière. Spots audio-visuels, affichages publicitaires, travaux médiatiques et surtout publicité en ligne ont engrangé plus de 142 millions d’euros en 2014, contre 89 millions d’euros en 2013 et ce, pour les trois trimestres des deux dates.

La hausse a donc atteint 60 % si l’on compare les deux chiffres, situation qui a été la plus importante lors de la Coupe du Monde de Juin dernier. Les bookmakers ont également pu compter sur leurs offres de bonus pour attirer les joueurs. Cette offre de jeu a concentré plus de 27 millions d’euros sur le total du budget marketing des opérateurs concernés.

Comments are closed